26 grande rue
37370 Neuvy le Roi

Tel :
02 47 48 32 70

Etablissement vétérinaire
 Le Pennant Bleu
Métrite chez la vache
La métrite est une infection de l'utérus. Après le vêlage, la vidange utérine et son involution ne sont pas correctes (écoulements génitaux fétides, rouges-violacés).

L’état général de l'animal peut être atteint avec augmentation de la température, abattement, anorexie et baisse importante de la production laitière.  

Mesures sanitaires de prévention contre l’affection
Etat d’entretien de la mère avant le vêlage
  • Obtenir un bon état d’embonpoint au vêlage (note d'état corporel 3,5-3,75). 

  • Pas d’excès azoté.

  • Pas de déficit énergétique en début de lactation.

  • Contrôle et correction des carences : Vit. E et Sélénium.

Hygiène des locaux et du vêlage
  • Locaux propres.
     
  • Vêlages dans des locaux spécifiques nettoyés et désinfectés régulièrement. 

  • Propreté des mains et des bras lors des interventions de vêlage.

Modalités de mise en œuvre et précautions à prendre en cas de traitement médicamenteux
Eléments permettant à l’éleveur de reconnaître la maladie 

Métrite perpuérale : 
  • Présence d’écoulements nauséabonds au niveau de la vulve dans les 10 jours suivant le vêlage avec parfois atteinte de l’état général (abattement, hyperthermie).

Endométrite :
  • Ecoulements blanchâtres non-constants sans atteinte de l’état général au-delà de 15 jours après la mise-bas.

  • Possibilité d’absence de signes cliniques, juste infertilité. 

Types de traitements à mettre en œuvre et modalités pratiques
 

Métrites avec atteinte de l'état général : 
  • Antibiotiques par voie générale (respect de la posologie et des délais d’attente).

  • Antibiotiques par voie intra-utérine.

  • Anti-inflammatoires. 

  • Pour le rétablissement de l’état général :
- réhydratation par voie veineuse,

- favoriser la rumination. 


Métrites sans atteinte de l'état général : 
  • Antibiotiques par voie intra-utérine.

  • Anti-inflammatoires. 

  • Traitement hormonal :
- Prostaglandines au-delà de 15 jours après vêlage.



Recommandations permettant d’évaluer l’efficacité du traitement
 
  • Récupération d’un bon état général. 

  • Arrêt des écoulements vulvaires.

  • + ou – palpations transrectales pour évaluer l’involution utérine (suivi régulier de l’élevage par le vétérinaire).

Critères d'alerte devant déclencher l'appel du vétérinaire
Incidence anormale :
  • Plus de 10 % de métrites détectées par l’éleveur.

  • Plus de 20% de métrites observées lors d’examens gynécologiques systématiques.

Présence de signes cliniques :
  • Abattement important de l’animal,

  • Hyperthermie (>39.5°C),

  • Ecoulements vulvaires nauséabonds.